Archives pour le mot-clé «boot»

Problème de démarrage : boot impossible

Avec cer­taines machines, le boot donne juste droit à un écran noir et/ou à un freeze lors du char­ge­ment du noyau. Voici quelques options tes­ter et à pas­ser au noyau en cas de problème.

  1. Pro­blèmes liés à l’IO-APIC
    IO-APIC est l’acronyme de “I/O Advan­ced Pro­gram­mable Inter­rupt Control­ler”, qui est un contrô­leur pro­gram­mable d’interruptions. C’est une archi­tec­ture Intel pour gérer les inter­rup­tions dans les ordi­na­teurs mul­ti­pro­ces­seurs. Il s’agit d’une des nom­breuses ten­ta­tives pour résoudre les pro­blèmes d’IRQ.

    1. noa­pic: Don’t use the IO-APIC.
    2. disa­blea­pic: Don’t use the local APIC.
    3. nola­pic: Don’t use the local APIC (alias for i386 compatibility)
  2. Pro­blèmes liés à l’ACPI
    Le terme anglais “Advan­ced Confi­gu­ra­tion and Power Inter­face” (ACPI) désigne une norme dont le but est de réduire la consom­ma­tion d’énergie d’un ordi­na­teur en met­tant hors ten­sion cer­tains éléments (tels que les lec­teurs CD-ROM, les disques durs, l’écran…)

    1. acpi=off: Don’t enable ACPI
    2. acpi=ht: Use ACPI boot table par­sing, but don’t enable ACPI interpreter.
    3. acpi=strict: Disable out of spec ACPI workarounds.
    4. acpi=noirq: Don’t route interrupts.
  3. Pro­blèmes liés au bus PCI
    Par­fois, les pro­blèmes qui semblent pro­ve­nir de l’ACPI et qui dis­pa­raissent avec “acpi=off” sur­viennent en réa­lité lors de l’énumération du bus PCI.

    1. pci=nobios: Used to set/clear the flag indi­ca­ting that the PCI pro­bing is to take place via the PCI BIOS.
    2. pci=conf1, pci=conf2: If PCI direct mode is enabled, the use of these enables either confi­gu­ra­tion Type 1 or Type 2. These impli­citly clear the PCI BIOS probe flag.
    3. pci=nommconf: Disables the MMCONFIG PCI confi­gu­ra­tion space access method.
    4. pci=noacpi: Disable the use of ACPI rou­ting infor­ma­tion during the PCI confi­gu­ra­tion stages.
    5. pci=nopeer: Disable the default peer bridge fixup.
    6. pci=nomsi: Help to detect some SATA drives.

Note : Un desk­top HP dc7700 (Intel P965) refu­sait de boo­ter sans l’option “acpi=off”. La solu­tion était d’utiliser “pci=conf1” afin de conser­ver l’ACPI. L’option “pci=nommconf” est égale­ment connue pour fonc­tion­ner dans ce cas de figure.

Installation de Splashy sur une Debian Etch

Spla­shy est un sys­tème de boot gra­phique. Il n’y a mal­heu­reu­se­ment pas de paquet dis­po­nible pour Etch, il faut donc récu­pé­rer les sources des paquets depuis uns­table et recom­pi­ler. Pour sim­pli­fier les choses, vous trou­ve­rez un lien vers des paquets com­pi­lés pour Etch à la fin de ce docu­ment. Cette pro­cé­dure sup­pose que vous uti­li­siez Grub.

  1. Edi­ter /boot/grub/menu.lst et ajouter/vérifier vers la ligne 79 que l’on a :
    # defoptions=vga=788 quiet splash
  2. Ensuite, en tant que root :
    # update-grub
  3. Puis, défi­nir le thème de spla­shy :
    # splashy_config –s debian-moreblue
    pour le thème Debian par défaut. Les thèmes se trouvent dans /etc/splashy/themes/
  4. Et enfin, ins­tal­ler le boot mana­ger sur le MBR :
    # grub-install /dev/hda
    où /dev/hda est le disque de boot ou se trouve le mbr.

Quelques expli­ca­tions :

  • vga=xxx spé­ci­fie le mode gra­phique de la console, il faut que ce soit 65536 cou­leurs pour spla­shy. Je suis en 800*600 sur mon 19″ et por­table 15,4″, je trouve cela suf­fi­sant et l’affichage est net sur la matrice TFT du portable.
  • quiet : limite la ver­bo­sité du noyau au boot.
  • splash : appelle splashy.

Voici une table des modes pos­sibles de l’option vga.

Cou­leurs Réso­lu­tion
640x480 800x600 1024x768 1280x1024 1600x1200
256 769 771 773 775 796
32768 784 787 790 793 797
65536 785 788 791 794 798
16,8M 786 789 792 795 799

Spla­shy 0.32 pour Debian Etch