Archives pour la catégorie «Software»

Page 2 sur 3

Sortie de KDE 4.0 !

Ca y est, elle est là ! La nou­velle ver­sion majeure, tant atten­due de KDE, vient tout juste de sor­tir ce ven­dredi 11 jan­vier. Voici l’annonce offi­cielle. Vous pour­rez égale­ment en savoir plus en visi­tant le guide visuel de KDE 4.

Atten­tion, il faut voir cette release (qui porte le numéro de ver­sion 4.0.2) comme une grande bêta finale. Pourquoi ne pas avoir encore attendu avant de la publier me ferez vous remarquer à juste titre ? Et bien sim­ple­ment parce que le public ne teste pas suf­fi­sam­ment les bêtas, que les déve­lop­peurs annexes ne se sentent pas impliqués et que les déve­lop­peurs prin­ci­paux se dis­persent sur des fonc­tion­na­li­tés non essen­tielles plu­tôt que sur la qua­lité néces­saire à la release (dixit Aaron Seigo, déve­lop­peur KDE).

Cette sor­tie va sur­tout per­mettre aux déve­lop­peurs de por­ter leurs appli­ca­tions depuis KDE 3.5, grâce à la mise à leur dis­po­si­tion d’une API stable. Il fau­dra pro­ba­ble­ment attendre la 4.1 pour retrou­ver une bonne par­tie de ce qui était dis­po­nible avec la branche 3.5.

En atten­dant, vous pou­vez tes­ter et rap­por­ter vos bugs sans effort grâce au live CD open­SUSE !

Installer DirectX 9c sous Linux ?

C’est main­te­nant pos­sible avec WINE ! Pour ceux qui ne connaissent pas encore WINE qui signi­fie “Wine Is Not an Emu­la­tor”, il s’agit d’une implé­men­ta­tion Open Source de l’API Win­dows fonc­tion­nant au des­sus de X, OpenGL et Unix. Ce n’est donc pas un émula­teur. Pen­sez à WINE comme étant une couche de com­pa­ti­bi­lité pour faire tour­ner nati­ve­ment des appli­ca­tions Windows.

Quel inté­rêt d’installer DirectX sous Linux, allez vous me deman­der ? Et bien sim­ple­ment parce que pas mal d’applications autant scien­ti­fiques que ludiques font appel à cette API. Il est donc néces­saire de l’installer afin de pou­voir les utiliser.

Vous trou­ve­rez le guide ici.

winehq logo

Archivage de documents papier

Qui n’a pas eu un jour besoin d’archiver ou de com­mu­niquer à des tiers des docu­ments papier numé­ri­sés ? Rien de plus simple allez vous me dire. Un petit coup de XSane avec la sor­tie “mul­ti­page” et hop le tour est joué. Vous avez alors le choix entre les for­mats PDF, PS et TIFF.

XSane est bien pra­tique car ver­sa­tile mais il existe des outils dédiés à cette tâche et donc mieux adap­tés. Un de ces outils est gscan2pdf.

gscan2pdf per­met un trai­te­ment à la volée des scans en confiant le post-processing à unpa­per et gocr. unpa­per per­met de détec­ter et de rogner les bords noirs des docu­ments ainsi que de redres­ser les pages numé­ri­sées de tra­vers (pra­tique pour les docu­ments reliés). Cette étape est d’autant plus impor­tante si vous déci­dez ensuite d’effectuer une recon­nais­sance optique de carac­tères grâce à gocr. Les for­mats de sor­tie sup­porté sont : PDF, DjVu, GIF, JPEG, PNG PNM et TIFF.

gscan2pdf

Et le paquet du jour est…

Debian Package of the Day nous fait (re)découvrir un logi­ciel Linux dis­po­nible sous forme de paquet pour notre dis­tri­bu­tion favo­rite. Bien-sûr, les ubun­tuistes sont égale­ment les bien­ve­nus étant donné la filia­tion. ;-) Plus géné­ra­le­ment, c’est inté­res­sant pour qui­conque sou­haite en savoir d’avantage sur son sys­tème Linux et les logi­ciels qui l’entourent.

Actuel­le­ment, la fréquence de publi­ca­tion varie en rai­son d’effectifs limi­tés. Les articles sont en tout cas envoyés les mer­cre­dis et dimanches. Alors, si vous avez envie de com­mu­niquer sur un logi­ciel par­ti­cu­lier, n’hésitez pas à contri­buer !

La réception TNT sur PC

Même si la Bel­gique n’est pas bien lotie (en tout cas en Wal­lo­nie) au niveau de la télé­vi­sion numé­rique ter­restre par rap­port à ces voi­sins (France, Alle­magne…) je me suis pen­ché sur le choix du maté­riel adéquat pour la récep­tion sur PC.

Pre­mière remarque, les petits sticks USB ou cartes PCI avec des tuners “tout sili­cium” sont de qua­lité médiocre (sen­si­bi­lité, immu­nité au bruit, résis­tance aux inter­fé­rences…). On recon­naît un véri­table tuner au boi­tier métal­lique qui l’entoure. Il ne se limite pas à un simple inté­gré sur une carte, sans blin­dage, comme avec les tuners sili­cium (cette remarque vaut pour le DVB-S/C/T). Voici par exemple une carte DVB-C (câble) avec tuner discret.

Carte DVB-C

On voit donc que cela prend une cer­taine place, ce qui écarte tous les sticks USB de notre solu­tion. Le seul adap­ta­teur USB avec un véri­table tuner dis­cret bien blindé était le Tech­no­trend DVB T19000. Beau­coup plus sen­sible et moins sujet au bruit et inter­fé­rences. Il n’est plus vendu direc­te­ment par Tech­no­trend mais le Haup­pauge WinTV NOVA-T USB2 (pas le stick mais le boi­tier) est équivalent.

Au niveau de l’antenne, bien-sûr qu’une Yagi direc­tive à l’extérieur est idéale, mais ce n’est pas toujours néces­saire, en par­ti­cu­lier avec la TNT.

Mais que choi­sir comme antenne d’intérieur ? Il est sûr que ce qui est design n’est pas toujours ce qu’il y a de plus effi­cace (antenne pan­neau). C’est aussi par­fois ce qu’il y a de moins cher qui fonc­tionne le mieux. C’est le cas de cette antenne que l’on peut trou­ver en grande sur­face pour une ving­taine d’euros :

Antenne Visionic

Il s’agit de la Visio­nic Sil­ver 36 = Metro­nic Ter­sera = Kyos­tar 36 = Hama 44288. Elle est consti­tuée d’un dipôle en 8 orien­table sui­vant la pola­ri­sa­tion de votre relais TV (ver­ti­cale ou hori­zon­tale) placé devant une réflec­teur grillagé. Le tout est pré­am­pli­fié par un ampli 36 dB au gain ajus­table. C’est ce qui est le plus effi­cace en inté­rieur… Les deux antennes téles­co­piques peuvent res­ter repliées si vous ne vous en ser­vez pas pour la radio.

Au niveau des pro­grammes, l’avantage avec VDR sous Linux, c’est que si l’on a une carte full (com­prendre avec déco­deur mpeg2 inté­gré), par exemple une carte satel­lite Tech­no­trend DVB-S Pre­mium, le déco­dage mpeg2 des cartes simples peut se faire via la full et on béné­fi­cie aussi de la sor­tie TV de qua­lité de la full.

VDR auto­rise un mul­ti­plexage intel­li­gent des cartes avec une seule liste de canaux per­met­tant de zap­per de manière trans­pa­rente sur des chaînes uti­li­sant alter­na­ti­ve­ment les cartes DVB-S/C/T. Il est égale­ment pos­sible, par exemple, d’enregister une chaine satel­lite et de regar­der une chaine TNT.

Kaf­feine est un autre moyen, très simple, de regar­der la TNT ou le satel­lite sous Linux. Si votre carte est recon­nue au démar­rage de l’ordinateur par le noyau, il suf­fit de lan­cer un scan et vous êtes opé­ra­tion­nels en quelques minutes.

Mal­heu­reu­se­ment, comme je le disais, l’offre est encore assez limi­tée en Wal­lo­nie. Elle est consti­tuée du bouquet radio/tv de la RTBF : La Une, La Deux, RTBF Sat, La Pre­mière, Viva­Cité (Bruxelles), Musiq’3, Clas­sic 21, Pure FM et BRF1. Ce site donne une idée de ce que l’on peut rece­voir en Bel­gique, avec quel type d’antenne (y com­pris la TNT française et luxem­bou­geoise pour les villes qui sont à por­tée). En espé­rant que cela évolue rapi­de­ment chez nous (chers politiciens…).

Au niveau des logi­ciels sous Win­dows, l’idéal est encore d’utiliser Win­Fast DTV vendu à la base avec les cartes Lead­Tek mais qu’il y a moyen de déver­rouiller pour qu’il fonc­tionne avec n’importe qu’elle carte.

En vous sou­hai­tant bonne réception…